La Case

Revue de presse mars 2011

15/03/2011

 Agriculture

Le défi du foncier agricole
L’âge de faire, n°51, mars 2011, pp. 10-12
« 70 000 hectares de terres agricoles disparaissent chaque année en France. Urbanisation, spéculation, politique privilégiant l’agrandissement des exploitations… Les jeunes agriculteurs ont de plus en plus de difficulté à s’installer. Face à cette réalité, des élus et des citoyens se mobilisent. A Saint-Dizier-en-Diois, petite commune de la Drôme, la pugnacité du maire a permis l’installation de trois fermes. Sur le plateau de Saclay, l’espace agricole le plus proche de Paris, des citoyens ont acheté 20 hectares et restent vigilants pour que le projet gouvernemental de « pôle technologique », ne conduise pas à l’enclavement des paysans. » Lire en ligne / Disponible à La Case


 Déchets

Vers une société « zéro déchet »
Imagine demain le monde, n°84, mars-avril 2011, pp. 10-25
« Dis-moi comment tu gères ta poubelle, et je te dirai qui tu es… Aujourd’hui, la distinction entre « ressources » et « déchets » n’est pas encore suffisamment claire. Or l’état de notre planète, notre santé et la protection de nos matières premières – mais aussi la qualité des sols, des eaux et de l’air – dépendent en bonne partie de la gestion de nos déchets. Le temps est venu de de construire une société « zéro déchet » ! Lire en ligne (édito et extraits] / Disponible à La Case


 Energies

Il y a de l’eau dans le gaz
Alternatives économiques, n°300, mars 2011, pp. 33-35
« Les très importantes réserves de gaz de schiste rebattent les cartes de la géopolitique mondiale de l’énergie. Mais elles sont lourdes de menaces écologiques.
Pour les uns, c’est un nouvel Eldorado énergétique. Pour les autres, une catastrophe écologique annoncée. Quoi ? Le gaz de schiste. La polémique enfle en France, qui disposerait de gisements importants, notamment entre Montpellier, Mende et Valence. » Lire en ligne (extraits) / Disponible à La Case


Tous accros au pétrole [dossier]
Terra Eco, n°23, mars 2011, pp.40-58
« Voiture, logement, télé, vêtements et même légumes : notre quotidien baigne dans l’or noir. Difficile de décrocher. C’est pourtant une nécessité alors que la ressource devient rare et que son prix s’envole. Certains expérimentent une vie sans brut. Ils témoignent dans Terra eco. » Lire en ligne / Disponible à La Case


 Economie

Les limites de l’économie sociale et solidaire
Alternatives économiques, n°300, mars 2011, p.46
« L’économie sociale et solidaire a le vent en poupe, mais ses spécificités font qu’elle aura du mal à se diffuser dans l’ensemble de l’économie.
Il serait temps que l’économie sociale et solidaire (ESS) change d’échelle ! Le leitmotiv revient dans toutes les réunions de responsables de ce secteur qui réunit coopératives, mutuelles, associations et les structures qui se veulent à forte utilité sociale. » Lire en ligne / Disponible à La Case


 Environnement

Déforestation : un contre-sens fatal
Altermondes, n°25, mars 2011, pp.20-34
« Les poumons de la planète s’essoufflent. Parce qu’elles stockent du gaz carbonique, les forêts contribuent à lutter contre le changement climatique. Les forêts tropicales plus que toutes autres. Leur préservation est donc un enjeu majeur pour l’humanité et son environnement. Or, dans les faits, elle pèse encore de peu de poids face aux puissants intérêts économiques. » Lire en ligne / Disponible à La Case
A lire en ligne
* Déforestation : les racines du mal par David Eloy
* La flottille de la liberté, Acte 2, par Emmanuelle Bennani-Caillouët - CCFD-Terre Solidaire
* C’était il y a un an.... En mai 2010, Thomas Sommer-Houdeville, était sur l’un des bateaux de la flottille. Il se souvient de l’accueil que leur a réservé l’armée israélienne.
* Afrique, les collectivités se mobilisent contre le sida par Jenny Joussemet
* Portrait : Jean-Félix Fayolle, l’oeil des quartiers par Julie Baron


 Genre

Où en est le féminisme ? [dossier]
Politis, n°1142, du 3 au 9 mars 2011, pp.18-23
« Inégalités, maternité ou parité : une nouvelle génération de militantes réinvente les luttes féministes. Cécile Duflot explique en quoi l’écologie est liée à ces luttes. Cécile Duflot explique en quoi l’écologie est liée à ces luttes. La gestation pour autrui ou le port du voile provoquent des débats houleux. "Ce 8 mars 2011, journée internationale de lutte pour les droits des femmes, […] est porteur d’espoir venu du Sud !, annonçait le Collectif international pour la défense du droit des femmes fin février. Les Tunisiennes revendiquent la consécration de l’égalité des droits dans la Constitution, l’instauration de la laïcité […]. Les Égyptiennes veulent l’abrogation du code du statut personnel, la mise en place d’un État laïque et leur participation à la commission pour la réforme de la constitution. Les Algériennes veulent l’égalité des droits et sont partie prenante des aspirations et des revendications pour un État de droit… » Lire en ligne / Disponible à La Case


Les filles et la banlieue
Les idées en mouvement, n°187, mars 2011, pp. 9-13
« Depuis quelques années, les médias s’intéressent particulièrement aux jeunes filles "des banlieues". Elles incarnent souvent les victimes de la violence masculine et la sensibilité du sujet n’est pas sans interroger des thèmes comme le racisme ou les peurs civilisationnelles. Pour autant, le quotidien de ces jeunes filles et leurs perspectives d’avenir ne méritent-elles pas un vrai questionnement des politiques publiques et de l’éducation au genre ? » Lire en ligne / Disponible à La Case


 Idéologie

L’irrésistible essor du pentecôtisme
Alternatives internationales, n°50, mars 2011, pp.20-24« Le succès mondial des églises évangéliques et surtout pentecôtistes s’explique à la fois par leur capacité à se fondre dans toutes les cultures et à proposer à l’individu les outils de son émancipation, voire de son enrichissement.
En janvier 2010, alors qu’Haïti était frappée par un séisme, les médias du monde entier ont montré des images de cultes protestants évangéliques et pentecôtistes tenus en pleine rue : des pasteurs, généralement bien mis, une Bible à la main, haranguant une assemblée qui scandait leurs propos par de sonores " Amen ! Haïti constitue en effet le théâtre d’une " guerre spirituelle". » Lire en ligne / Disponible à La Case


 Non violence

Programme de prévention de la violence... à l’école de la relation [dossier]
Non violence actualité, n°315, mars-avril 2011, pp. 3-21
« La gestion des relations et des conflits fait partie des connaissances et des compétences que chaque enfant devrait acquérir à l’école, au même titre que le français ou les mathématiques. Dans la famille, à l’école ou au travail, nous vivons le plus souvent en relations, avec leur lot de tensions et de confrontations. Faute de posséder ou de maîtriser les outils relationnels nécessaires au « vivre ensemble », il nous arrive d’être submergés par les émotions et dépassés par des réactions incontrôlées qui peuvent compromettre nos propres objectifs, personnels ou professionnels… » Lire en ligne (sommaire)/ Disponible à La Case


 Santé

Santé mentale : quelle prise en charge au Sud ? [dossier]
Alternatives internationales, n°50, mars 2011, pp.67-75
« Que leur pathologie soit liée à des facteurs socio-économiques ou plutôt d’origine biologique, les malades se trouvent souvent livrés à eux-mêmes dans les pays du Sud, où la lutte contre les troubles mentaux ne mobilise guère de fonds et de volonté. Leur prise en charge, là où elle existe, est surtout le fait d’associations. Des malades hagards livrés à eux-mêmes et vivant à la rue. D’autres enfermés dans des cages parce qu’ils font peur. D’autres encore croupissant aux tréfonds d’asiles surpeuplés ou dans des prisons aux allures de mouroir… La maladie mentale est le parent pauvre des programmes de santé dans les pays du Sud. Selon l’OMS (Organisation mondiale de la santé), on compte 0,05 psychiatre et 0,16 infirmier spécialisé pour 100 000 habitants dans les pays à faible revenu alors qu’il y en a deux cents fois plus dans les pays à revenu élevé. » Lire en ligne / Disponible à La Case


Ces ondes qui peuvent nous faire du mal
L’âge de faire, n°51, mars 2011, pp. 7
« En France, le seuil autorisé pour les émissions de type téléphonie mobile, est très largement supérieur à ceux fixés dans bien des pays européens. A partir de témoignages de personnes électrosensibles, de documents et de l’analyse de l’association Robin des toits, nous faisons le point sur ce sujet longtemps resté dans l’ombre.
“ Le train, c’est de pire en pire » dit Arnaud qui ne peut plus du tout prendre les transports en commun. « Les gens qui téléphonent … la wifi … je le ressens directement. J’ai les jambes en coton, la tête qui tourne. Je décroche de la réalité. » Cet homme de 34 ans travaillait dans l’immobilier, entouré de téléphones portables et d’ordinateurs. Il a découvert il y a quelques années qu’il était sensible aux rayonnements électromagnétiques“. »


 Société

Ça marche !
Silence, n°388, mars 2011, pp.5-19
« Toutes le petites et les grandes facilités de la vie quotidienne –véhicules, réseaux, marchandises, robinets, interrupteurs... –me libèrent du temps et de l’espace. Mais dans le même temps, inconsciemment, elles me poussent vers la vitesse et m’entraînent de plus en plus loin de moi. Les deux pies sur terre, en marchant, je peux alors retrouver une peu du sens de la vie, du sens de ma vie [...] Ce dossier de Silence explore différents aspects de cet acte, vieux comme l’humaine et l’humanité : la marche dans la nature comme "détente-santé". » Lire en ligne / Disponible à La Case
Au sommaire :

- Cinq questions à un marcheur
- La marche au service de la santé
- Une autre façon de marcher... Marcher léger
- La marche comme mode de transport
- Marche et militantisme
- Marcher pour se transformer
- La marche, une flânerie libertaire


Siège social : 1 rue Jean Bullant, 95400 Villiers le Bel - Espace privé - Mentions légales