La Case
Accueil du site > Lettre d’information > Edito > L’histoire continue

L’histoire continue

24/01/2011

Dans notre dernière newsletter, Philippe Lenglet vous informait qu’il quittait la fonction de Président de La Case, après 20 ans d’engagement bénévole.

Mais l’histoire continue.

Tout d’abord parce que Philippe Lenglet reste administrateur de La Case. Ensuite parce qu’un nouveau bureau a été élu et se sent prêt à relever de nouveaux défis pour continuer à faire vivre cette belle association.

Enfin, parce que les événements mondiaux nous poussent à continuer à agir pour un monde plus solidaire.

La « révolution du jasmin » en Tunisie a mis fin à 23 ans de dictature policière. La jeunesse, qu’on disait souvent insouciante et peu intéressée par le fait politique, a joué un rôle déterminant en enclenchant et en développant le mouvement de soulèvement populaire. Cette jeunesse a été particulièrement active, notamment pour mobiliser et organiser la révolte via les réseaux sociaux (facebook, twitter), des canaux d’information plus difficiles à contrôler pour les dictateurs que les médias conventionnels. La possibilité de s’exprimer et de diffuser de l’information a été décisive dans la réussite de la révolte tunisienne, montrant le rôle essentiel de la circulation de l’information dans la marche du monde.

Ce n’est donc pas étonnant que certains gouvernements craignent la liberté de la presse et souhaitent la museler. Malgré les condamnations unanimes des principales organisations internationales de défense de la liberté de la presse, le Parlement hongrois a ainsi adopté le 21 décembre 2010 une loi controversée visant à réorganiser les médias publics et à instituer un Conseil des médias aux pouvoirs totalement disproportionnés. Une telle loi n’est pas anodine et doit être dénoncée, pour veiller à ce que la liberté d’expression persiste et s’impose.

Alors exprimons nos idées, approfondissons nos réflexions et partageons-les avec d’autres pour les enrichir... La Case continue ses actions pour soutenir l’éveil ou le réveil de notre sens critique et faire en sorte que les valeurs de liberté, d’égalité et de solidarité déterminent nos choix.

Bonne et heureuse année 2011 !

Noémi Schneider

Siège social : 1 rue Jean Bullant, 95400 Villiers le Bel - Espace privé - Mentions légales