La Case
Accueil du site > Animations > Education au vivre ensemble > Stéréotypes, préjugés et discriminations

Stéréotypes, préjugés et discriminations

construisons et déconstruisons pour mieux vivre ensemble

30/03/2016

Ce projet d’interventions, qui durera au minimum un an, auprès de différents groupes de jeunes (ados et adultes) de Villiers-le-Bel devrait leur permettre une réflexion et une prise de conscience sur les stéréotypes, les préjugés et les discriminations dont ils peuvent être victimes ou bien acteurs.

Origine du projet

Celui-ci émane de la volonté de notre association de lutter contre les propos et les actes racistes, antisémites et xénophobes qui recommencent à augmenter.

Il répond également à un besoin exprimé par certains de nos publics qui se disent, se sentent et/ou sont réellement victimes de discriminations, de propos ou d’actes racistes.

Il permet enfin de faire face aux demandes de certaines structures (collèges, prévention) qui ont observé certaines attitudes ou entendu certains propos porteurs de stéréotypes et de préjugés chez le public auprès duquel ils travaillent et qui avaient besoin d’interventions sur ces problématiques.

Les différentes phases du projet

Ce projet est composé de 6 phases qui auront lieu durant toute l’année 2016 :

Première phase : cohésion de chaque groupe par la découverte de soi et des autres. Il s’agira, au moyen de petits exercices personnels, de jeux de rôles et d’activités collectives de parvenir à une meilleure connaissance de soi et de comprendre que ce fonctionnement s’applique également à l’autre (de son groupe ou des autres en général).

Deuxième phase : travail sur les représentations que l’on a sur soi et les autres. Il consiste à faire ressortir les stéréotypes et les préjugés que l’on peut avoir sur les autres au moyen d’activités interactives et variées (analyse de courts métrages et de scénettes, jeux de rôle, débats...)

Troisième phase : apports de connaissances sur l’histoire du racisme et des discriminations. Travail effectué au moyen d’analyses de documents, de textes historiques, de matériaux d’époque et également en effectuant la visite de la Cité de l’immigration.

Quatrième phase : réalisation d’une production. La forme de cette production sera décidée avec les groupes et pourrait être, par exemple, une exposition, des jeux, un livret de recueil de paroles des participants des groupes... Ces productions serviront à élaborer un "stand de sensibilisation" qui circulera lors des différents événement sur la ville et plus largement sur le Val d’Oise.

Cinquième phase : préparation à la présentation et l’animation autour de sa production Des interventions sont prévues pour préparer les groupes à animer autour de leurs productions (posture de l’animateur, techniques et outils d’animation).

Sixième phase : présentation des productions lors d’événements importants sur la ville.

Public concerné

Pour le moment, les groupes avec lesquels nous travaillons ou allons travailler sont les suivants :
- la 3è3 du collège Martin Luther King (action en cours),
- la 4è SEGPA du collège Léon Blum (action en cours),
- deux groupes de l’Espace Dynamique d’Insertion (EDI) de l’association de prévention Imaj (action à venir à partir d’avril),
- une future classe du collège Martin Luther King (à partir de septembre 2016).

Financement

Ce travail sera fait chaque année avec de nouveaux groupes, sous réserve de financements.

Pour 2016, ce projet est financé par le CGET et la ville de Villiers-le-Bel dans le cadre du contrat de ville ainsi que par la DILCRA, l’association Aide et Action et le collège Martin Luther King.

Pour en savoir plus :

Samuel Turakiewicz : 06 42 11 15 93 ou samuel[at]lacase.org

Siège social : 1 rue Jean Bullant, 95400 Villiers le Bel - Espace privé - Mentions légales