La Case
Accueil du site > À LA UNE > RENCONTRE AVEC... > BWAT une Scop élévée en plein air !

Pierrick Lavallée, salarié de BWAT

BWAT une Scop élévée en plein air !

20/01/2014

BWAT est un studio de création print, web & mobile déclaré comme une Scop (Société coopérative de production)

Pierrick, nous connaissons depuis de nombreuses années ton engagement dans le domaine de l’éducation populaire. Peux tu nous décrire l’historique du projet BWAT ?

L’entreprise BWAT a vu le jour grâce à des rencontres.
Nous étions 4 au départ avec chacun des expériences diverses : dans la communication, la création graphique, le développement de sites web ou la gestion de projet. Ces dernières nous ont permis de nous rencontrer et de faire naitre l’envie de nous lancer dans une aventure commune.
Pour des raisons différentes, chacun souhaitait construire un nouveau projet au sein d’une structure qui réponde à des règles éthiques en adéquation avec nos valeurs. Nous avons donc créé notre studio de création, baptisé BWAT (notre "boite" !) et le format SCOP fût alors rapidement adopté.
Nous avons commencé à travailler grâce à l’ensemble de nos contacts et partenaires et, au début, nous avons été hébergés par une association "amie" à Cergy ! Bref, on a bricolé ! Très vite, d’autres connaissances qui avaient eu vent de notre projet nous ont rejoints ... De fil en aiguille, nous avons commencé à nous structurer.

En quoi BWAT s’inscrit-elle dans le champ de l’économie sociale et solidaire et quelles en sont les grandes valeurs ?

Tout d’abord BWAT est une SCOP, donc de fait, elle fait partie de l’économie sociale et solidaire. Mais ce n’est pas forcément suffisant.
Notre activité aurait très bien pu être portée par une structure traditionnelle. Ce qui nous différencie est la manière dont nous faisons vivre notre entreprise.
Notre fonctionnement interne permet, je l’espère, à chacun d’avoir une place dans le développement du projet, de participer aux prises de décisions, de donner son avis... Bref d’être un acteur de l’entreprise et de tirer des bénéfices, humains et encore trop rarement financiers, de la réussite de notre projet.
D’ailleurs, la plupart du temps, nous fonctionnons avec une hiérarchie de compétence et non une hiérarchie structurelle.

Bwat c’est aussi un projet d’équipe, peux tu nous la présenter ?

Actuellement nous sommes 5 à travailler à temps complet pour BWAT : 2 graphistes, 2 développeurs web et 1 chargé de projet. Un des associés n’est pas salarié mais se charge bénévolement d’une partie de l’administratif et de notre comptabilité. Enfin, nous sommes secondés de temps en temps par des indépendants “amis de BWAT“ qui renforcent l’équipe sur des projets ponctuels.

BWAT dans 5 ans, ce sera quoi ?

C’est un de nos problèmes... En toute franchise, je ne sais pas !
Pour le moment, nous avons encore très peu de visibilité. Par contre, nous savons ce que nous aimerions que BWAT devienne ! Notre objectif est de grandir, de pérenniser notre projet, mais aussi de diversifier notre activité.
Actuellement nous travaillons sur des projets où l’on nous sollicite avec un cahier des charges et des besoins particuliers. Bien sûr, nous apportons notre savoir faire et notre accompagnement... Mais pour faire simple, nous répondons à une commande.
Par la suite, nous souhaiterions concevoir nos propres solutions web à destination d’un secteur d’activité particulier ou en fonction d’un manque que nous avons pu observer.
A titre d’exemple, nous avons déjà amorcé ce travail pour le champ culturel : depuis notre création, nous avons travaillé avec différents acteurs du secteur et nous nous sommes aperçus que les outils utilisés par les lieux de diffusion pouvaient être améliorés et être plus efficaces. Ainsi, en collaboration avec des salles de spectacles, nous sommes en train de concevoir une solution web qui permettra de gérer la communication d’un lieu mais aussi la billetterie, les relations publiques, etc..

Quels sont les projets sur lesquels nos structures pourraient collaborer à l’avenir ?

Pourquoi pas sur un projet similaire à celui que je viens d’évoquer pour la culture ? Dans le domaine de la solidarité internationale et du développement durable, il y a certainement des outils à développer ou à améliorer...

Propos recueillis par Bertrand Lecorps

Pour en savoir plus sur BWAT :
Le site de Bwat : www.bwat.fr
Facebook : www.facebook.com/StudioBwat

Siège social : 1 rue Jean Bullant, 95400 Villiers le Bel - Espace privé - Mentions légales