La Case
Accueil du site > À LA UNE > RENCONTRE AVEC... > « Unis pour l’avenir »

Lamine Konate et Tarik Lahrach de l’association :

« Unis pour l’avenir »

14/11/2013

- Pouvez vous nous expliquer la démarche de votre association, pourquoi a elle été créée et quelles activités elle développe ?
Nous avons créé notre association suite à une succession d’évènements : fermeture des commerces de proximité, manque de lien social, des jeunes non scolarisés et fort taux de chômage, problème de violence et de conflits inter-quartier et mort tragique d’un jeune de Marcouville le 6 janvier 2010.

Les habitants du quartier se sont mobilisés pour atténuer les problèmes, les adultes et notamment les mamans. La dynamique du quartier a fait que nous nous sommes concertés pour voir ce qui serait judicieux de faire pour essayer de résoudre les problèmes. Nous avons donc décidé d’unir nos forces en créant une association. Voila donc les éléments qui nous ont amené a créer notre association que nous avons appelée "UPA", qui signifie "Unis Pour l’Avenir".

En termes d’activités l’association développe :
Des activités sportives (pancrace) encadré par un éducateur sportif
Des animations sociales : évènement de rassemblement (repas partagés, jeux et divertissements, fête Halloween...)
Projet de solidarité internationale : Maroc 2012
Participe aux réunions concernant la vie du quartier avec les différents acteurs sociaux (associations, mairie, habitants du quartier...)

- Nous nous sommes rencontrés dans le cadre du programme « Ambassadors for Comunity Service » ACS, pouvez vous nous en dire plus ?
Effectivement, nous avons eu le plaisir de nous rencontrer dans le cadre du projet appelé en anglais « Ambassadors for Comunity Service », traduit en français par « Ambassadeurs de l’Engagement Associatif aux Etats Unis". Cette rencontre avait pour objet un accompagnement et un bilan de retour que nous avons trouvé très intéressant et utile dans le cadre d’une restitution de projet et d’un suivi. Mais, nous avions déjà eu contact avec l’association La Case, il y a quelques années de cela maintenant… En 2007, lors de nos premiers projets de solidarité international en tant que participant. Nous avions rencontré Samuel pour recevoir des formations sur la solidarité internationale. C’est qui nous a permis de la découvrir et d’apprendre sur l’interculturel.
Pour participer à l’ACS, nous avons été sélectionnés parmi 15 français repartis dans trois régions de France : Ile de France, Nord pas de Calais et Haute Garonne. Nous avons représenté l’Ile de France avec 3 autres participants. Nous avons été retenus pour notre parcours associatif, nos expériences, notre profil, notre motivation et nos perspectives de projets. Ce programme s’adresse aux responsables associatifs ayant déjà de l’expérience dans le milieu et qui s’investissent au niveau local. Le but est de valoriser cette expérience américaine en développant une action à notre retour. Avant de partir, nous nous sommes rassemblés a Paris, avec les principaux acteurs et organisateur du projet, c’est à dire l’Ambassade des Etats Unis, l’Acsé, l’association Adice, des intervenants tel que Fouad Achiba qui était le coordinateur du groupe et Dylan Boutiflat qui nous a parlé de son expérience aux Etats-Unis. Le but était d’apprendre à se connaitre et de faire 3 jours de formation qui avaient, en résumé, ce contenu :
Présentation du programme par l’Ambassade des Etats Unis, l’Acsé et l’Adice.
Introduction à la culture américaine – focus sur les politiques sociales (Ida Heckenbach et Randianina Peccoud, de l’Ambassade des Etats-Unis)
Présentation du paysage associatif français et de la politique de la ville en France (Siham Sahed, de l’ACSE)
Comment monter un projet ? Introduction à la gestion du cycle de projet et des systèmes de financement des associations en France (Mathilde Bauwin, de l’Adice)
Présentation des contextes d’immersion : Washington et Saint Louis (Mathilde Bauwin, de l’Adice)

Ensuite, direction les Etats Unis !

- Comment s’est passé votre séjour, quel est votre bilan ?
Nous avons fait une visite de 15 jours repartie en deux temps :
7 jours Washington, Baltimore et 7 jours dans la ville de Saint Louis. qui avaient pour objectifs :
De nous faire découvrir le paysage associatif américain
De nous initier aux méthodes de Fundraising ( lever de fond)
De nous présenter la gestion de projet, la création et le développement de partenariats opérationnels et institutionnels
De nous parler du leadership associatif
D’échanger avec un membre du congrès américain et de discuter autour du système éducatif américain

Ce voyage a été très bénéfique pour nous. Nous avons appris beaucoup de choses très intéressantes, nous sommes sentis valorisés lors de ce projet et c’était un honneur d’avoir représenté la France à cette occasion et d’endosser le rôle d’ambassadeur. Nous étions déjà ambassadeurs par nos valeurs et notre engagement et nous le sommes devenus de manière officielle grâce a ce programme. Aujourd’hui, nous nous sentons encore plus investis dans ce rôle d’ambassadeur et nous en sommes très fiers.

- Quels sont vos projets pour l’avenir.
Maintenant, nous avons envie de créer l’association « Ambassadeur de l’Engagement Associatif » qui regrouperait tous les participants au programme et nos partenaires institutionnels. Cette association aura pour objectif premier de promouvoir l’engagement associatif et de travailler sur les domaines de l’emploi et de l’éducation.
Aujourd’hui, nous comptons nous servir de cette expérience pour développer des projets et actions au niveau local, en France.

- En quoi une association comme la Case peut vous appuyer dans votre démarche L’association La Case peut nous appuyer dans nos démarches dans le cadre de la méthodologie de projet, nous apporter conseils et formations sur la solidarité internationale et l’éducation au développement.

Siège social : 1 rue Jean Bullant, 95400 Villiers le Bel - Espace privé - Mentions légales