La Case
Accueil du site > À LA UNE > RENCONTRE AVEC... > « J’ai travaillé 31 ans sans aucune considération »

Véronique Freulon, nouvelle sécretaire de La Case

« J’ai travaillé 31 ans sans aucune considération »

19/02/2013

Véronique, peux-tu nous décrire en quelques mots, ton parcours ?
J’ai travaillé 31 ans dans une société d’emballages en carton de 500 personnes en tant qu’assistante commerciale. Mon travail consistait à gérer des grands comptes ainsi que des moyens et petits clients (Groupe Unilever, Groupe Bongrain, Coca Cola, Varoise de Concentrés, Orangina, Le Groupe Pernod Ricard).

Je gérais le client de A à Z, de la prise de la commande jusqu’à la livraison chez le client. Je faisais les relances de paiement au client. Puis, j’ai été licenciée en 2009, pour raison économique. Cela a été très pénible pour moi.

As-tu été accompagnée dans ta recherche d’emploi ?
Oui, pendant un an par une personne de Pôle emploi car je n’ai pas fait de préavis. Mon employeur a versé la somme à Pôle emploi.

Qu’est ce qui a été le plus difficile à surmonter ?
Mon licenciement au bout de 31 ans de société et, surtout, de ne pas retrouver de travail et que les employeurs ne répondent pas aux mails et aux courriers. Pour moi c’est décevant.

Comment as tu connu la Case et quelle fut ta première impression ? J’ai connu l’association La Case par le biais de SNC (Solidarités Nouvelles face au Chômage), car, tous les lundis matin, j’allais en entretien avec des personnes de SNC. http://www.snc.asso.fr/

Mon premier entretien à la Case s’est bien passé. Lors de cet entretien, j’ai rencontré des gens sympathiques, humains, ce qui m’a fait un peu peur c’est quand Samuel m’a parlé de comptabilité.

Quelles sont les missions qui te sont confiées ? Mes missions sont d’effectuer un travail de secrétariat, d’établir des factures et de travailler en binôme avec Samuel.

Tu as travaillé plusieurs années dans le privé. Quel souvenir gardes-tu ?
J’ai travaillé 31 ans sans aucune considération, nous sommes des numéros et nous devons exécuter notre travail sans pouvoir prendre des initiatives. Pour ma part, c’est vraiment dommage.

Vois-tu des différences en travaillant dans le milieu associatif ?
Oui, le travail n’est pas le même, les gens sont plus chaleureux. On peut déranger les personnes si on n’a pas compris et cela pour moi est très important.

Comment perçois-tu l’association, ses projets, son équipe après plus d’un mois de présence ?
J’ai rencontré une équipe formidable, des gens très humains et à l’écoute. De plus, le travail est varié et intéressant. Je suis très contente d’avoir eu ce poste et, bien sûr, j’espère le garder.

Pour ma part, le projet principal de La Case, c’est de garder son personnel en développant d’autres missions pour faire évoluer l’association.

Propos recueillis pas Bertrand Lecorps

Siège social : 1 rue Jean Bullant, 95400 Villiers le Bel - Espace privé - Mentions légales