La Case
Accueil du site > À LA UNE > RENCONTRE AVEC... > Stéphanie : nouvelle animatrice développement durable de La Case

Stéphanie : nouvelle animatrice développement durable de La Case

Stéphanie Gouret, 24 ans

13/12/2011

Quel est ton parcours ?

Après un bac économique et social, je me suis dirigée vers les métiers de la vente. Un BTS Négociation Relation Clients réalisé en alternance m’a formé au métier de commercial. Un book à la main, un argumentaire en tête, j’ai arpenté les rues de Nantes pendant 2 ans pour vendre les produits d’un infographiste.
J’ai passé mon enfance et ma jeunesse dans la superbe ville de Nantes puis me suis rapprochée du sud en intégrant l’école de commerce de la Rochelle. Trois années étudiantes rochelaises pleines de surprises. C’est après avoir étudié le commerce pur reliant performance et business, la gestion des hommes comme des finances que j’ai découvert le développement durable. Ainsi, j’ai obtenu une licence européenne de gestion à la Fac de La Rochelle, parallèlement, un Bachelor Business au Groupe Sup de Co. Je me suis ensuite spécialisée dans un master Stratégie du développement durable.
Mes stages m’ont permis de connaître différents mondes (entreprise familiale, association, multinationale). En effet, après avoir mis en place un projet de démocratisation du développement durable dans un éco-quartier de Montréal, j’ai passé un an chez Veolia Eau en tant que responsable monde de la démarche d’Innovation Participative. Deux expériences sensiblement différentes et très enrichissantes.
Saxophoniste à mes heures perdues, il m’arrive de me perdre dans le monde du jazz…

Qu’est ce qui a motivé ta candidature à La Case ?

La Case est mon premier emploi. A 24 ans, je signe mon premier CDI dans cette association avec laquelle, il me semble, je vais faire un bon petit bout de chemin…
Ma dernière expérience dans le monde de l’entreprise de grande taille m’a immédiatement poussé à me diriger vers une organisation à taille humaine. L’associatif me plait pour les valeurs véhiculées mais aussi pour le contact humain.
Je souhaite aujourd’hui utiliser mes connaissances et compétences uniquement au service du développement durable. La sensibilisation au respect de l’environnement et au respect de l’Homme est une bataille quotidienne et je suis heureuse de pouvoir en faire aujourd’hui mon métier.
N’ayant aucune expérience dans l’éducation et très peu dans l’animation, je vais devoir apprendre rapidement et persévérer dans ce milieu qui m’attire.

Quelles sont les missions que tu vas réaliser ?


En tant qu’Animatrice Economie Sociale et Solidaire, je vais être chargée d’animer et piloter différents projets tournés vers la sensibilisation et la formation au développement durable pour un public jeune majoritairement. Allant de la problématique des déchets à celle de l’eau et de l’énergie, en passant par des thèmes tels que la surconsommation, la biodiversité et le développement durable en général, les sujets sont variés. Ayant moi-même une sensibilité très poussée envers ces sujets, il m’est plus facile de partager ces connaissances et d’essayer de convaincre le public d’une nécessaire évolution de nos gestes quotidiens. Avec plus de 160 animations de prévues, je vais parcourir les routes du 95.

Quel regard portes-tu sur ces missions ?


Je suis très fière de travailler pour La Case. Mon objectif principal est de m’épanouir professionnellement. Travailler pour défendre des causes qui me sont chères participe à cet épanouissement. J’ai hâte de découvrir le monde de l’animation, de prendre du plaisir et de me réveiller chaque matin heureuse de me sentir utile. Après quatre jours d’observation, j’ai la sensation que ce métier va me faire grandir. Les projets que je vais piloter me plaisent, il ne reste plus qu’a…

Siège social : 1 rue Jean Bullant, 95400 Villiers le Bel - Espace privé - Mentions légales