La Case
Accueil du site > ACTUALITÉS > Archives > Le 26 mars 2011, une journée placée sous le signe de la rencontre (...)

Le 26 mars 2011, une journée placée sous le signe de la rencontre intergénérationnelle

10/05/2011

Dans le cadre de la semaine nationale d’éducation contre le racisme et les discriminations, nous avons souhaité présenter, le 26 mars dernier à la maison de quartier Boris Vian de Villiers-le-Bel, trois projets qui relèvent de cette thématique et dans lesquels nous sommes fortement impliqués dans une logique partenariale. Ces trois projets s’enrichissent les uns les autres et démontrent des qualités d’engagement de citoyen au-delà des clivages d’âges, des situations professionnelles et des logiques communautaires.

 Tapori : des silhouettes au grand cœur

A Villiers-le-Bel, dans la maison de quartier Allende, enfants et Sages se sont retrouvés autour de la réalisation de silhouettes en tissu. Une aventure intergénérationnelle et artistique tournée vers les autres enfants du monde.
« Ce que je voudrais, c’est d’arrêter de se bagarrer et de faire de la discrimination. Ce qui est important, c’est être ensemble pour s’exprimer et parler ensemble ». Tel est le message qu’une enfant de la maison de quartier Allende a délivré lors de la conférence sur l’intergénérationnel à Villiers-le-Bel. Pendant plusieurs mois, les enfants ont échangé sur le thème des discriminations et réalisé des silhouettes. Aidés par des Sages de la ville, ils ont présenté leurs œuvres exposées dans la Maison de Quartier.

Le maire ainsi que des membres du conseil municipal ont pu apprécier la prise de parole des enfants, porteurs d’un message d’ouverture à l’autre. L’un des enfants disait à la fin de la conférence : « ce que j’ai aimé, c’est que l’on s’est fait confiance ». Apprendre à avoir confiance en soi, en les autres, aller à la rencontre de la différence, réaliser des belles silhouettes avec le concours d’Anciens de Villiers-le-Bel, telles sont les pistes d’action que les enfants Tapori ont expérimenté pour lutter contre les discriminations.

 L’Université Paris Descartes et le CCAS de la ville de Villiers-le-Bel, une rencontre improbable ?

Depuis trois ans, une collaboration s’est tissée entre le master EVSAN et le CCAS de Villiers-le-Bel sur des questions ciblant les problématiques du vieillissement, de la citoyenneté et de l’intergénérationnel. Ce thème de l’intergénérationnel, développé cette année sous l’angle « Jeunes, vieux : l’Age en part’age » s’est appuyé sur une enquête sociologique ciblée sur les maisons de quartier de la ville et menée par le groupe d’étudiantes de la promotion 2010/2011 encadré par deux professeurs référents.
Cette enquête a permis de débattre sur les questions inhérentes au vivre ensemble et d’interroger les modèles de segmentation des publics basés sur la question d’âge par trois entrées spécifiques :

- La maison de quartier, une deuxième maison ?

- Tous ensemble ou entre soi ?

- On dispose ou on propose ?

Ces débats alimentent la réflexion au sein de notre association car cette question de l’intergénérationnel est au centre des développements de projets de territoire actuels que nous menons. Les projets Tapori, d’enquête, de rallye et bien d’autres s’inscrivent dans cette démarche amorcée par les « classes eau et gestion des déchets » lancées en 2004 et 2005 à Villiers-le-Bel en partenariat déjà avec les maisons de quartier.

 « Save the city » au-delà du Kit pédagogique, une aventure humaine et interculturelle

Save the City est un kit pédagogique, comme nous l’avons déjà souligné, issu de la rencontre entre 3 acteurs de l’éducation populaire : la Ligue l’Enseignement du Val d’Oise, Atout Jeux et La Case.
Depuis 2008, ces 3 associations ont accompagné un groupe d’une douzaine de jeunes de Montmagny (Val d’Oise) dans la création d’un jeu original visant à participer à l’éducation à la lutte contre les discriminations.
En ce samedi 26 mars, après des parties de jeu menées dans le hall de la maison de quartier, Thomas (un jeune acteur de ce processus de création) et Guillaume (animateur relais du projet) sont venus témoigner de ce projet.
Ce qui a marqué le public présent, ce n’est pas un discours promotionnel axé sur la diffusion du kit pédagogique mais bien un témoignage qui fait la part belle à la rencontre, au plaisir et à la difficulté de décider ensemble des orientations du projet et d’inscrire son implication dans la durée.
Et si, finalement, ces présentations de trois projets le 26 mars dernier, n’étaient qu’une prétexte pour partager, échanger et vivre tout simplement l’intergénérationnel et l’aventure interculturelle qui s’y rapportent ?

 Diaporama


Jeunes, vieux, l’âge en part’age 26 mars 2011 par Association La Case

Pour en savoir plus :

Mickaël Bodergat
mickael[a]lacase.org
Bertrand Lecorps
Bertrand[a]lacase.org

Siège social : 1 rue Jean Bullant, 95400 Villiers le Bel - Espace privé - Mentions légales