La Case
Accueil du site > Animations > Développement durable > Tuto pour fabriquer des abris à insectes :

Tuto pour fabriquer des abris à insectes :

03/08/2020

Loger les insectes, oui mais pas n’importe lesquels ! L’objectif est d’abord pour les jardiniers amateurs de favoriser les espèces auxiliaires qui sont un précieux allié pour lutter contre les ravageurs du jardin. Ce n’est pas tout à fait de la lutte intégrée qui introduit artificiellement des populations d’insectes bénéfiques au jardin mais il s’agit de les attirer et de les encourager à y rester afin qu’ils se nourrissent des espèces nuisibles ou d’assurer la pollinisation.

Abri à perce oreille (ou pince oreille) :

Le pince-oreille (ou perce oreille) n’est pas aussi populaire que sa collègue la coccinelle et pourtant tout deux travaillent à la lutte contre les pucerons, les criminels de nos jardins ! Créer des abris pour ces insectes permet de garantir leur présence dans nos jardins et ainsi contribuer à la lutte contre l’indésirable tout en étant respectueux de l’environnement.

Le matériel :
-  Un pot en terre cuite
-  De la paille
-  De la ficelle
-  Du bambou ou de la canne de Provence

Déroulé de l’atelier :

Découper un bout de ficelle (15 à 20 cm) Faire un nœud au milieu du bambou

Passez les deux bouts de ficelles dans le trou du pot en terre cuite de l’intérieur de façon, en le retournant, à faire un grand anneau.

Rajouter la paille

En tirant sur les bouts de ficelle, le tout doit bien remonter dans le pot et la paille doit être bloquée par le bâton et la ficelle.

Vous pouvez aussi décorer le pot en terre cuite pour amuser vos enfants.

L’abri à Osmies :

L’Osmie est une abeille solitaire, qui ne fait pas de miel. Mais c’est un combattant, le viking des pollinisateurs ! Déjà à la tâche par 12 ou 14 degrés, c’est elle qui pollinise la première la plupart des arbres fruitiers ! Disparue « curieusement » des zones d’agriculture intensive, l’avoir dans son jardin contribue activement aux futures cueillettes !

Matériel :
-  De la ficelle
-  Du bambou, de la canne de Provence ou du bois creux

Déroulé de l’atelier :

Coupez les bambous en morceaux de 10 à 13 cm.

Vous devez vous assurez d’avoir un côté fermé et ouvert de l’autre.

Mettez-les en fagot et attachez-les avec de la ficelle.

Vous pouvez aussi si vous le désirez mettre le fagot dans une ancienne boîte de conserve ou dans une boîte en bois.

Siège social : 1 rue Jean Bullant, 95400 Villiers le Bel - Espace privé - Mentions légales